[TEST] Shooting Stars!

Voici un shoot them up résolument barré sur Steam ! L’action se déroule sur un seul écran, mais le sel du titre se fait dans son aspect génération procédural avec la gestions de items et la positions des ennemis différents à chaque partie. C’est vite dit, mais c’est un jeu vite fait, aussi.

Test rédigé par TOMaplan. Publié initialement sur notre forum le 15 septembre 2017.

Vous incarnez Tcherno, un monsieur à lunette perché sur un overboard et portant en permanence dans ses bras un chat… qui tire des lasers ! Votre mission, sauver le monde contre l’attaque de clones de stars mondiales qui sont en fait des extraterrestres déguisés.

Bon, il faut être clair de suite : le système de jeu similaire à Galaga devient très répétitif. Cependant Shooting Stars! tire son épingle du jeu par ses nombreux boss qui, couplés à la génération procédural, a pour conséquence d’atténuer quelque peu la monotonie, même cela se fait au déprimant du polish et de l’équilibre générale. Mais heureusement le spectacle visuel permanent et les blagues omniprésentes permettent une très bonne immersion !

Mais lol sérieux.

Durant une partie le gameplay évolue via du procédural, car de nombreux items (« Super Aliment » et « Ultimes ») procurent différentes caractéristiques certaines étant beaucoup plus intéressantes que d’autres.

Votre barre de vie est représenté par trois cœurs. Chaque cœur vous permettra de prendre deux tirs ennemis dans le buffet. En sachant qu’il est possible de regagner de la vie durant la partie, et qu’il existe des items d’armure qui fonctionnent comme une seconde barre de vie, indépendante de celle des cœurs. A noter qu’il y a pas d’extend.

Analysez donc le HUD via ce screenshot : tous les éléments nécessaires à la compréhension du gameplay sont ici !

Lors que vous mourrez, vous respawnez directement avec un petit temps d’invincibilité. Selon les items que lâcheront les ennemis détruits, vous pourriez obtenir soit des « Super Aliment » qui s’accumuleront dans la partie droite supérieure du HUD. Ou des « Ultime » qui seront représenté en haut au centre du HUD, mais vous pouvez en posséder qu’un seul à la fois.

Votre armement de base se constitue d’un laser. Cependant les « Super Aliments » permettent d’upgrader votre armement de plusieurs manières : tir évasé (spread), double, tir perçant, etc. D’ajouter un ou plusieurs tirs secondaires ou de donner une caractéristique spéciale comme attirer les items, offrir une invincibilité temporaire ou générer d’électricité à proximité d’un ennemis. Tout ses effets se cumulent et ne sont pas perdu lors d’un respawn.

Les « Ultimes » représentent qu’en à eux les smart bomb dont vous ne pourrez garder qu’une seule active à la fois. En revanche son utilisation est illimité, la seule bride étant un laps de temps entre chaque utilisation qu’il faudra laisser s’écouler.

Un loop est constitué de six boss, dont le dernier est invariablement Nuck Chorris le seul boss à avoir deux formes, le jeu reboucle et la difficulté générale est alors revue légèrement à la hausse avec des ennemis plus résistants et rapides.

Dès que ça part un peu en mode « jte boulette la tronche », il est délicat de s’en sortir indemne. Le gameplay ne se prête guère à l’esquive de précision.

En plus du mode de base, il existe un second mode de jeu nommée « Circuit du jour ». Celui propose des niveaux prédéfinis dans le but d’équilibrer les tableaux de scores. C’est le total opposé du mode de jeu principale qui avec ses niveaux générés de manière procédurale engendre de fait des disparités énormes entre joueurs sur les leaderboards en ligne.

L’un dans l’autre il s’agit d’un shoot them up au gameplay approximatif et totalement oubliable, mais bizarrement la sauce prends assez bien par un mix heureux d’ambiance très colorée et animée avec un bon rythme couplé à un humour tout naze vraiment réjouissant. Testez-le, vous risquez d’être (un peu) agréablement surpris. Puis vous oublierez sans aucun doute tout, seulement quelques instants après !

Un tout petit plaisir éphémère, mais qui ne laisse aucun mauvais goût en bouche, voila ce qu’est Shooting Stars! : un shmup apéritif, rien de plus, mais rien de moins non plus !

À propos de TOMaplan

TOMaplan
Joueur avant tout, on le retrouve souvent tout azimut sur le forum ou sur certaines rubriques video de Shmup'Em-All, sous l'alias du Kolonel. Officier formateur pour l'état major de Shmup'Em-All, spécialisé dans les Shoot'Em Up dits "Classics" et les "Caravan Stage" : il est à votre service. N'hésitez pas à le solliciter, il est là pour ça !

À lire aussi

1-Sissy n°258 : Raiden Fighters Jet (ALL3)

Retour vers le futur avec un nouvel épisode sur le RFJ iconique de la saga …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *