Accueil / Tests / [TEST] Darius Gaiden Extra Version

[TEST] Darius Gaiden Extra Version

VOILA : il ne s’agit pas de la critique de Darius Gaiden proprement dit, mais d’un hack arcade officiel de ce jeu : DARIUS GAIDEN EXTRA VERSION.

Test rédigé par Yace. Publié initialement sur notre forum le 11 octobre 2010.

Ce hack, disponible sur n’importe quel site de téléchargement de roms, vous mettra aux prises avec deux nouveaux défis.

Le premier est intéressant par l’aléatoire qu’il procure : en effet, les zones sont tout simplement mélangées et ne correspondent plus aux zones du jeu originel ! En gros la Zone A devient la zone R, et ainsi de suite, vous enchaînerez les niveaux sans la moindre correspondance dans l’échelle de difficulté. Un beau bordel mais drôlement jouissif… Et une bonne occasion de découvrir ainsi des stages inconnus qu’on n’aurait jamais tenté d’affronter dans Darius Gaiden. Personnellement ça m’amuse beaucoup de voir à quel point certains niveaux dégoulinent de machiavélisme… Et ces boss homériques !

Le second défi est par contre une authentique tuerie qui fait pour moi tout l’intérêt de ce hack. Oui madame, tout l’intérêt ! Mais il nécessite une petite manipulation très simple à réaliser je vous rassure : il faut tout bêtement lancer sa partie avec le bouton « 2P Start ». En jouant seul bien entendu. Et là, ô miracle de sadisme délicieux et carrément bandant, vous ALLEZ DEVOIR VOUS FARCIR PAR ORDRE ALPHABETIQUE TOUTES LES 26 ZONES DU JEU !!! Et croyez-moi, c’est vraiment un truc d’homme. Cette incroyable boucle d’endurance est au surplus une merveilleuse occasion d’aborder tous les stages de ce formidable shmup horizontal, dont je me demande s’il n’est carrément pas arrivé à supplanter R-Type dans mon esprit libre mais égaré de shooteux euphorique dopé à l’antidépresseur…

Vous vous dites : 26 stages ? Mais c’est impossible ! Et vous auriez tort. Certes, c’est vraiment un défi titanesque, et après des heures et des heures, j’ai la fierté de vous annoncer que pour l’instant, je ne dépasse pas la zone P (ce qui correspond quand même au niveau 16), mais tout est fait pour que votre confort de jeu soit maximal ! Car vous disposerez par défaut de l’autofire pour les deux modes de jeu, et croyez-moi encore, ça change tout. De plus, le fait de devoir enchaîner tous les stages est finalement d’un grand secours, car ainsi vous obtiendrez une puissance de feu maximisée très rapidement, grâce aux items power-up qui sont assez nombreux, vous arriverez également à vous procurer plus de bombes et même vous constituer une bonne réserve de vies si vous dégotez les 1-UP cachés (indice : j’en ai trouvé dans les zones D, E et F). Exemple concret : dans le jeu originel, j’affronte le 3ème boss (Folding Fan – Zone D) avec une puissance de feu moyenne fruit des quelques power-ups glanés jusque là. Mais en enchaînant les zones A, B, C et D, ma puissance de feu est doublée et renforcée par une cadence d’autofire ! Résultat : même ce boss crève sans avoir eu le temps de se montrer agressif ! Et ainsi vaincre des boss toujours plus spectaculaires s’avère être énormément gratifiant. Même le démoniaque Titanic Lance de la zone M ne m’effraie plus !

Même si le jeu vous oblige à correctement gérer votre bouclier et vos bombes, car la difficulté de l’opus originel est bien présente.

Moi qui suis un tenant de l’endurance et qui trouve que les caravan shooting sont d’aimables plaisanteries (2 minutes ou 5 minutes ? Heu… Moi je préfère 30 minutes dans un jeu complet !), j’ai trouvé avec le mode endurance de Darius Gaiden Extra Version un challenge à ma mesure, auquel je me frotte toujours depuis plusieurs mois qui font des années, car au-delà de l’aspect purement « disciplinaire » du jeu, il est nanti d’un plaisir ludique exacerbé par la complétion de ce qu’il apporte : destruction, esquives rapides, boss monstrueux, armement délirant.

Du bon vous dis-je ! Du très bon. De l’indispensable. Bordel de merde, faut que je vous le dise en Espéranto pour que vous vous y mettiez ?

Ma note façon Player One : 93%

À propos de Yace

Yace
Joueur qui balance entre deux âges, plutôt des neiges d'antan que de la dernière averse. Révolté permanent, contestataire patenté, il n'y a que les jeux vidéo et la grammaire française dont j'accepte de suivre à peu près les règles, dans l'ivresse des pixels et des mots.

À lire aussi

Podcast Shmup’Em-All #78 – Hey MiSTer !

Ce mois-ci dans le podcast Shmup’Em-All on revient sur l’actualité shmupesque du mois d’octobre avec …

2 commentaires

  1. Avatar

    Merci mr Yace
    Pour ce test !!!!

    Tu m’a fait redécouvrir ce titre sous un autre angle
    Le jeu est effectivement jouissif à parcourir
    Et franchement c est bien là première fois que
    Je m’imagine 1cc une route en entier !!!!
    Après une 10aine de parties me voilà au derniers boss de la route du haut

    Pas que le jeu soit plus simple mais effectivement on a accès plus facilement à un armement conséquent ( j ai découvert des niveaux de puissances jamais encore soupçonnés) + un auto Fire qui franchement fait du bien pendant les affrontement !!!

    Quant au mode 26 stages endurance….. Épique…

    Un jeu formidable.

  2. Avatar

    Je ne maîtrise même pas la version Saturn (en mode normal), alors c’est pas demain la veille que je vais me lancer sur cette version extra. Sinon très bon test.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *