Accueil / Actualité / Rocking Pilot, le twin stick shooter venu du Froid, s’exporte sur PS4

Rocking Pilot, le twin stick shooter venu du Froid, s’exporte sur PS4

Si pour beaucoup, l’arcade représente un support – la bonne vieille borne arcade -, et par extension un corpus de jeux, n’oublions pas que c’est aussi un sentiment fugace, une intention, une promesse murmurée au joueur en quête de sensations jubilatoires, de challenge exigeant, mais surtout de plaisir de jeu, tout simplement. Bref, l’arcade n’est pas l’apanage du pixel art ni du vingtième siècle.

Preuve en est, nous arrive du Grand Est le surexcité – et potentiellement excitant – Rocking Pilot, qui sévit depuis le 15 mai sur Steam et viendra très certainement chatouiller nos pad PS4 avant peu (la date n’est pas encore annoncée). Et la promesse d’un plaisir arcade est bien là, dans le prolongement des jubilatoires et frénétiques productions de Puppy Games, le pixel art en moins, Rocking Pilot proposant un trait lisse et plein, une direction artistique plus cartoonesque.

Avec ce jeu, Mad Head Games pose la première pièce de l’édifice Indie Accelerator, une collection destiné à promouvoir les talents en herbe n’ayant pas encore trouvé de maison-mère où sortir leurs bébés. C’était le cas de Gungrounds – dont les insomniaques coutumiers des plateformes de jeux gratuits comme Newgrounds ou Armorgames ont probablement déjà croisé les productions – qui signe là son premier jeu payant (c’est peut-être un détail pour vous, mais pour eux…), qui cristallise la vision commune de Mad Head Games et GunGrounds du mariage entre une certaine idée du Bullet Hell et les mécaniques du Twin Stick Shooter.

Cet arena-twin-stick-shmup prend place dans un univers dystopique où la télé-réalité, après avoir essoré toute les variations sur le thème de la starisation éphémère, décide de spectaculariser le conflit armé. Les téléspectateurs suivent donc les sanglantes aventures de Rocking Pilot, aux commandes de son hélicoptère de combat surarmé, pitch qui évoquerait presque -aux cinéphiles déviants tout au moins- La Course à la Mort de l’An 2000 de Paul Bartel, et sa course (à la mort, donc) surmédiatisée où les points s’accumulent en écrasant tout ce qui bouge dans cet univers échappé tout droit d’une version trash des Fous du Volant.

Rocking Pilot crie haut et fort son accointance arcade jusque dans ses séduisantes mécaniques comme la possibilité de massacrer du soldat au corps-à-corps grâce aux pals de votre super hélicoptère (…) -donc plutôt corps-à-‘copter, du coup- , son système de cancel vous protégeant des patterns de bullets adverses en fonçant à travers ces derniers. Completez le tableau avec un système d’Hyper, un armement versatile, du rock bien hard, et vous aurez une petite idée de ce que Rocking Pilot vous réserve. Ca promet quelque chose de nerveux, avec ce qu’il faut de précision et de bourinerie pour que l’on puisse espérer le plaisir au rendez-vous une fois le pad en main!

À propos de toma überwenig

À lire aussi

1-Sissy n°212 – R-Type Leo

Le vilain petit canard de la saga des R-Type, R-Type Leo, se traîne une réputation …