Accueil / Actualité / La Nintendo Switch dans le cosmos début 2019 avec Darius Cozmic Collection

La Nintendo Switch dans le cosmos début 2019 avec Darius Cozmic Collection

Histoire de bien commencer la semaine, Taito vient de faire une annonce qui va ravir les possesseurs de Nintendo Switch en manque de poiscailles mécaniques. Toutefois attention aux mauvaises surprises…

Mise à jour 04/07/2018 : Il a été confirmé que M2 est en charge du développement de cette collection. Un gage de qualité quant à la fidélité des portages proposés.

Darius Cozmic Collection sur Nintendo Switch est la compilation regroupant la quasi-totalité des épisodes 2D de la série de shoot them up mythique de Taito et sera disponible en édition simple et limitée. Cependant, chose très étonnante et discutable, le nombre de jeux varie selon l’édition.

Si on souhaite achète l’édition simple, on retrouve les versions arcade de Darius, Darius II, SAGAIA et Darius Gaiden. Par contre si on opte pour l’édition limitée, en plus des jeux précédents, on peut compter sur l’ajout de cinq titres supplémentaires avec Darius Twin et Darius Force, deux épisodes originaux exclusifs à la Super Famicom, le portage Mega Drive de Darius II, le portage Master System de SAGAIA (inédit jusqu’alors au Japon) et surtout la perle rare Darius Alpha.

Pour rappel Darius Alpha est un jeu excessivement rare sur PC-Engine et est un Boss Rush avec le contenu de Darius Plus, le portage allégé de Darius, totalisant 16 Boss. Nous sommes très loin de Super Darius (le portage console le plus fidèle à l’arcade) et ses 26 boss.

À noter que la différence de contenus se ressent aussi au niveau du tarif. L’édition simple de Darius Cozmic Collection coûtera 5200 yens tandis que l’édition limitée sera vendue 16800 yens. Histoire de faire passer la pilule, cette édition proposera en plus de ses 9 jeux un artbook d’illustration, une OST arrange de Darius ainsi qu’un marquee Darius miniature en acrylique.

Darius Cozmic Collection sera disponible le 28 février 2019 exclusivement au Japon, mais vu que la Nintendo Switch est region-free, on peut l’importer l’esprit tranquille.

Source : famitsu.com

À propos de gekko

gekko
Tombé dans le shoot them up grâce au danmaku. À défaut d'être un bon joueur, il s'est rabattu sur l'histoire et les personnes derrière ses jeux préférés. Son rêve ? Boire des verres dans un Izakaya avec ses compositeurs favoris. C'est beau de rêver...

À lire aussi

M2 révèle les secrets du mode Premium de Battle Garegga Rev.2016

Paru fin 2016 sur PlayStation 4 et en 2017 sur Xbox One, Battle Garegga Rev.2016 …

un commentaire

  1. Recapitulons.
    Version classique, 40 euros. On a droit alors à 3 titres majeurs, le 4eme, Sagaia, n’étant qu’une variation très limitée du Darius II arcade, sa localisation western en fait. Ce n’est pas un 4eme jeu, et c’est très mesquin de commencer comme ça.
    Il manque déjà de façon incompréhensible G-Darius, à minima.
    Et bon, sur les 2 premiers opus arcade, on le dit ou pas que le format Switch n’est pas adapté à l’écran double/triple original?

    Pack collector, 130 belins. Ouch, ça fait mal au cul déjà. Et on a droit à quoi pour ce petit 90 boules de plus? Aux 2 titres le plus lambda de la licence, les totalement insipides épisodes exclusifs Super Famicom, ainsi qu’à 2 titres complètement inutiles, à savoir le downgraded port Megadrive sur Master System, Sagaia, et le fameux Darius Alpha qui n’est qu’un boss rush en mode troll.
    Le seul vrai ajout c’est l »excellente version Megadrive de Darius II, qui coûte 30 boules complet sur support original Jap…
    Question : elles sont ou, les multiples versions portables de Darius? Et les 2 Super Darius PCE CD, hein? les spin off divers et variés, même en mode patchinko ou puzzle game? Il n’y a même pas Metal Black, c’est un scandale.
    Ah, par contre on a le droit à un marquee / porte clef de l’inutilité vexante, un énième cd d’OST remix (ça va se voir, à un moment, que vous avez zombifiés Zuntata les mecs.) et une grosse boite en carton tout fin, visiblement digne d’un pack de DVD en promo.
    Il a intérêt à être magnifique, l’artbook, dans ces conditions.

    Moi, j’aime Darius.
    Mais la façon dont Taito tente d’extraire les dernières gouttes de jus de sa fanbase m’explose le cerveau.

    Surtout qu’il y a tellement d’autres choses à faire avec le catalogue Taito.
    Elle est loin, l’époque des Taito Legends PS2. Bordel.
    Sortez votre intégrale Space Invaders, plutôt, bande de truffes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *